Définition du deuil

Le deuil est l’ensemble des réactions physiques, psychologiques, affectives et comportementales à la perte d’une personne aimée, mais aussi d’un animal, d’un objet ou d’une valeur auxquels on est fortement attachée. Il est justement déterminé par la nécessité de modifier cet attachement du fait de la disparition.

Depuis les temps les plus reculés, le deuil désignait nécessairement les réactions sociales entraînées par la mort d’une personne, c’est-à-dire l’ensemble des usages, coutumes, rites et restrictions imposés impérativement en cette circonstance. Ce sens se conserve encore actuellement dans l’expression  « être en deuil ».

A présent, le deuil désigne de plus en plus la réaction psychologique, subjective, personnelle ou familiale, à la seule perte de quelqu’un ou de quelque chose d’important et l’expression  « faire son deuil », dans le sens de devoir accepter une perte, est employée à tort et à travers si bien que le Deuil a tendance actuellement à s’éloigner de la mort dont il partage aussi le rejet social.

Mais la mort restera toujours au cœur du deuil en raison de son universalité, de son implacabilité, de sa radicalité  et de son irréversibilité. Elle constitue la perte et la limite par excellence et la mort de la personne aimée nous préfigure la nôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *